La Constitution face aux religions

Intervenants:

  • Awn Shakat Al-Alkasawneh, Ancien juge de la CIJ
  • Léna Gannagé, Université de Paris II (Panthéon-Assas), France
  • Raul Pangalangan, University of the Philippines,  Philippines

Le renouveau contemporain des religions pose de nouveaux défis aux données fondamentales du constitutionnalisme issu des Lumières, tout particulièrement au principe de la laïcité. Dans certains contextes, la conciliation entre religion et laïcité est menacée par  l'arrivée de nouvelles religions introduites par une immigration massive. Dans d'autres contextes, l'ordre constitutionnel ou sa transformation fait face à une politisation de la religion.

Parmi les questions principales que soulève ce changement rapide et qui seront abordées dans cette session plénière figurent:

  • la mesure dans laquelle constitutionnalisme et laïcité peuvent gérer le pluralisme religieux
  • la prise en compte du pluralisme religieux au niveau national ou transnational
  • la délégation de compétences à des autorités religieuses locales, telle que les tribunaux religieux.

Des questions novatrices sont posées à des pays non-occidentaux, un exemple étant le complexe problématique du "printemps arabe".

  • Quelle est la place correcte et optimale de la religion dans certaines formes émergentes de la constitution ?
  • Le constitutionnalisme pourra-t-il  survivre ou prospérer dans un âge « post-laїc »?
Published Apr. 3, 2013 11:50 AM - Last modified June 19, 2014 2:53 PM